Etat des lieux succinct et définition de la stratégie de contre-mesures – I

 

 

Point concernant le crime organisé international, sa stratégie de conspiration mondiale et ses forces d’occupation sur le territoire national :

L’Humanité est asservie par le crime organisée international – les criminels de la haute finance et de l’industrie internationales – par le principe stratégique de mise sous dépendance.

Cette mise sous dépendance de l’espèce humaine est appliquée dans tous les domaines liés à la Vie sur Terre, par les « maîtres-ignobles » et leur clique de lobbies et d’industries.

L’énergie, axe fondamental avec celui de l’alimentaire pour notre mise sous dépendance, est le domaine dont nous traitons à la rubrique « O.C.C.U.L.T.E » et à la sous-rubrique « A la recherche de l’Energie Libre ».

Ces prises de monopole se font par le biais des impostures politiques qui sévissent sur le globe, la France étant aussi concernée que tout autre pays.

Ces impostures politiques – monarchies, monarchies constitutionnelles, républiques…- sont animées par des ramassis d’imposteurs et de traîtres tous à la solde des maîtres-ignobles, depuis leurs débuts dans l’univers politique, et parfois même des périodes antérieures.

Cette généralisation de l’imposture politique au niveau mondial, qui permet elle-même la généralisation du crime dans notre société depuis ses sommets, s’explique par le fait qu’aucun prétendant à de hautes fonctions institutionnelles et essentiellement politiques n’est toléré par le crime organisé international si ledit ou ladite prétendant(e) ne s’est pas préalablement soumis(e) à ses exigences.

A ce titre, les acteurs de l’imposture politique sont, à la base, – tout comme les prétendants à de hautes fonctions dans la magistrature – cooptés dans les diverses sociétés secrètes – dont les loges franc-maçonniques essentiellement – mises en place par les maîtres-ignobles, pour y être profondément pervertis et compromis par le biais des initiations et rituels pratiqués sur fond de débauche et d’ésotérisme satanique.

Cet univers d’imposture politique mis en scène avec ce qu’il faut pour faire illusion sert d’interface entre les maîtres-ignobles et les peuples manipulés et asservis.

Quant à la technologie maléfique imposée par les maîtres-ignobles, celle-ci a comme finalité de supplanter Mère Nature dans sa prérogative sacrée de donner la Vie et d’apporter aux créatures terriennes que nous sommes ce dont elles ont réellement besoin pour vivre.

Aux yeux des malades mentaux qui prétendent se placer au dessus des peuples, et les pousser accessoirement à se déchirer entre eux, la Nature constitue une « concurrence » qu’il convient d’une part de disqualifier par le biais d’implantations de nouveaux besoins artificiels dans nos modes de « vie », – besoins dépravants tant que possible – et d’autre part de neutraliser purement et simplement par la destruction, jusqu’à avoir atteint le niveau de domination souhaité sur le grand bétail humain.

Cette destruction organisée de la Nature s’opère par le biais de notre espèce inconsciente, prise entre le « syndrome du ciel bleu », et celui du « ciel gris », autrement dit les jeux d’illusions et les tourments quotidiens qui faussent toutes ses perceptions et l’accapare totalement, lui interdisant toute prise de recul, de conscience et de responsabilités.